Bénédictines de Sainte Bathilde

19 janvier : Voici l’agneau de Dieu

samedi 18 janvier 2014

Comme Jean Baptiste voyait Jésus venir vers lui, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde... »

« Voir » et « Dire » voilà presque les deux seuls verbes de cette péricope. Ce sont en tout cas les plus fréquents.

Voir et Dire motivent chaque élément de ce texte. Voir est toujours premier et toujours suivi de Dire.
« Dire » est aussi repris par « Rendre témoignage ». C’est là la mission de Jean et il n’y manquera pas, il donnera même sa vie pour elle. Témoigner est pour Jean le lien de face à face avec le Christ. Il est un regard et une parole et les deux ne sont jamais séparés. On pourrait dire que la mission de Jean est d’être une « incarnation de surcroît de la Parole ». Tout apôtre l’est de même. C’est sa vocation.

Nous pouvons nous demander qu’elle est notre mission de contemplation et de parole. Toute parole n’est pas obligatoirement verbale. C’est le Christ lui-même qui nous enseigne selon quel langage, quelle modalité d’expression de Son amour Il nous demande et de Le suivre et de Le servir et de Le servir en servant nos frères.

Heureux celui qui parle pour ses frères le langage que le Christ Lui-même lui enseigne car il deviendra Parole de Dieu pour ses frères.

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales