Bénédictines de Sainte Bathilde

20 octobre : il faut toujours prier...

dimanche 20 octobre 2013

« Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus qui crient vers Lui jour et nuit, tandis qu’Il patiente à leur sujet ! »

A qui pourrait on faire un reproche ? A Dieu qui n‘exauce pas nos prière ? Mais que ne fait Il pas déjà Lui qui « patiente à notre sujet ! » ?
Qui pourrait faire des reproches et n’en fait pas ?

La miséricorde de Dieu est infinie et elle nous est déjà acquise. Qu’avons-nous d’autre à désirer que Sa miséricorde ? Or elle nous est déjà acquise ! Voilà la seule chose qui devrait composer notre demande, or Il nous exauce pour tout ce que nous Lui demandons. Que nous manque-t-il donc puisque nous nous plaignons de ne pas être exaucés ?

Regardons la dernière phrase de cette péricope et souvenons nous en même temps de ce que dit Jésus avant de faire revenir Lazare à la vie.
« Père je savais que tu m’exauce toujours ». Or dans cette péricope Jésus termine en disant « Le Fils de l’Homme quand Il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

Ainsi outre la miséricorde de Dieu un seul bien est enviable : La foi.

Heureux celui qui croit, il aura la clef du Cœur de Dieu.

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales