Bénédictines de Sainte Bathilde

22 septembre : que vais-je faire ?

samedi 21 septembre 2013

Jésus disait à ses disciples : « Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé parce qu’il gaspillait ses biens. Il le convoqua et lui dit : ’Qu’est-ce que j’entends dire de toi ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car désormais tu ne pourras plus gérer mes affaires.’
Le gérant pensa : ’Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance ? Travailler la terre ? Je n’ai pas la force. Mendier ? J’aurais honte. Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, je trouve des gens pour m’accueillir.’

Il semblerait que cette parabole conseille de n’avoir pour seule relation à l’argent que de faire le bien avec. Mais il y a une faille ! En effet faire des heureux en dilapidant le bien d’un autre c’est très gentil mais il n’est pas sûr que celui là l’appréciera ! En soi c’est déjà malhonnête.
En outre faire le bien uniquement pour s’assurer un avenir c’est loin d’être évangélique. La bonté doit être gratuite.
En fait cet homme et son maître lui-même sont tous deux la proie de l’argent.

Servir Dieu c’est totalement gratuit, c’est sans calcul, sans garantie de récompense.
Servir Dieu c’est l’aimer et cela rend libre. Tout autre calcul se ferait notre maître, un maître tyrannique.

Heureux celui qui choisit Dieu seul, il héritera de la Liberté de Dieu.

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales