Bénédictines de Sainte Bathilde

25 août : la porte étroite

mardi 27 août 2013

Dans sa marche vers Jérusalem, Jésus passait par les villes et les villages en enseignant. Quelqu’un lui demanda : « Seigneur, n’y aura-t-il que peu de gens à être sauvés ? » Jésus leur dit : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas. »

Comme Jésus nous sommes en marche. La ville vers laquelle nous nous dirigeons a une porte étroite. Aussi étroite que celle par laquelle Jésus va lui-même entrer au Pays de Son Père, de notre Père. Trois temps scandent cette péricope.

Premier temps, une question : « Seigneur, n’y aura-t-il que peu de gens à être sauvés ? »
Y aurait-il un nombre fixé au-delà duquel la miséricorde serait impuissante ?

Deuxième temps, une réponse aussi claire que brève : « Eloignez vous de moi, vous tous qui faites le mal »
La clef pour ouvrir la serrure est clairement indiquée.

Troisième temps : « On viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi, prendre part au festin dans le royaume de Dieu »
Il n’y a pas de places réservées d’avance, il n’y a qu’une clef et elle est la même pour tous. Faire partie des « familiers » institutionnels n’y fera rien.

Bienheureux ceux qui se hâteront de faire le bien de Dieu ils trouveront porte ouverte quand ils se présenteront devant la ville du royaume de Dieu.

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales