Bénédictines de Sainte Bathilde

3 novembre : Zachée

samedi 2 novembre 2013

Il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il n’y arrivait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là.

Où court il donc ce pauvre homme de Zachée ? Aurait il perdu tout respect de soi ? Il faut dire que voleur comme il est il ne peut plus se respecter lui-même ! Mais quand même il est riche, ça ne fait pas sérieux de courir et de grimper aux arbres comme un galopin !

Voilà ce que les gens doivent se dire à le voir. Voilà ce qu’il donne à penser à première vue.

Mais non ! Zachée n’a pas perdu le respect de soi, bien au contraire, il l’a retrouvé et ça lui donne des ailes, une liberté du regard des autres, des jambes d’enfant, de galopin heureux. Il sait qu’il court au salut et il ne veut pas rater le rendez-vous.

Alors le contraste est saisissant ! Ce sont les autres qui deviennent de pauvres hommes à juger Zachée.

Et Zachée, lui, est sauvé !

Heureux celui qui s’occupe de son pauvre soi de mécréant, il aura une chance de se convertir et de redevenir heureux comme un galopin. « Ne te scandalise pas (du mal des autres) il ne (t’) en viendrait que du mal. »

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales