Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet de Noël : Tous : Petit enfant !

lundi 25 décembre 2017

Ta Parole, Seigneur tout-puissant, vers nous s’élance des hauteurs, Alléluia ! Alléluia !
Cette antienne chantée aux premières lueurs de Noël donne le ton pour nous faire entrer dans la danse !
La parole de Dieu, son Verbe, le Fils s’élance vers nous depuis les hauteurs, les hauteurs de l’amour, les hauteurs de la Miséricorde.

Voilà, entendons avec nos oreilles, toutes nos oreilles : celles du cœur, du corps, de l’âme, de la mémoire. Ouvrons-les toutes, toutes grandes pour que la Parole qui s’élance touche les cordes muettes, paralysée et les mettent à vibrer !
Nos oreilles sont les premières invitées à la fêtee du jour. Et quelle fête !
Un élancement divin vers notre humanité blessée, perdue, oui perdue et qu’il vient sauver !

Réjouis-toi, Fille de Sion, pousse des cris de joie, fille de Jérusalem, Alléluia !
Qui est invitée à la réjouissance, à cette allégresse sans mesure ?
La fille de Sion ! Il nous faut oser la traduction, l’interprétation : nous tous sommes la fille de Sion, l’humanité sauvée, ramassée de parterre, l’humanité arrachée aux ténèbres de la mort, l’humanité tirée, hissée à hauteur du visage d’un enfant !

Là et là seulement frémissent les entrailles qui désirent la vie, les nôtres en cet instant de renaissance pour tous !

Autour de la crèche, des simples, des pauvres, des gens venus de partout qui cherchent et qui attendent une lumière : elle est là, simple et cachée dans un enfant qui dort.
La lumière vient du-dedans, de ses yeux clos, de sa respiration discrète, de ses petites mains fermées pour mieux tenir les franges de notre humanité encore en résistance !

Le Fils éternel de Dieu est là !

En consentant au dessein d’amour du Père,
toi, Emmanuel,
tu as partagé la fragilité et la faiblesse humaines,
sois la force, la joie, des petits que nous sommes tous !
Tout petit mais enfant de Dieu !

 
© 2018 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales