Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet de Noël : Tous, petits !

vendredi 25 décembre 2015

Ta Parole, Seigneur tout-puissant, vers nous s’élance des hauteurs, Alléluia ! Alléluia !
Cette première antienne de Noël que nous avons chanté, hier soir, a donné le ton pour nous faire entrer dans la danse de Noël !
La parole de Dieu, son Verbe, le Fils s’élance vers nous depuis les hauteurs, les hauteurs de l’amour, les hauteurs de la Miséricorde.

Voilà, entendons avec nos oreilles, toutes nos oreilles : celles du cœur, du corps, de l’âme, de la mémoire. Ouvrons-les toutes, toutes grandes pour que la Parole qui s’élance touche les cordes muettes et les mettent à vibrer !
Nos oreilles sont les premières invitées à la fête du jour. Et quelle fête !
Un élancement divin vers notre humanité blessée, perdue, oui perdue et qu’il vient sauver !

Réjouis-toi, Fille de Sion, pousse des cris de joie, fille de Jérusalem, Alléluia !
Qui est invitée à la réjouissance, à cette allégresse sans mesure ?
La fille de Sion ! Il nous faut oser la traduction, l’interprétation… nous tous sommes la fille de Sion, l’humanité sauvée, ramassée de parterre, l’humanité arrachée aux ténèbres de la mort, l’humanité tirée, hissée à hauteur du visage d’un enfant !
Là, et là seulement frémissent les entrailles qui désirent la vie, les nôtres en cet instant de renaissance pour tous !

Autour de la crèche, des simples, des pauvres, des gens venus de partout qui cherchent et qui attendent une lumière : elle est là, simple et cachée dans un enfant qui dort... La lumière vient du dedans, de ses yeux clos, de sa respiration discrète, de ses petites mains fermées pour mieux tenir les franges de notre humanité encore en résistance !

Le Fils éternel de Dieu est là !

En consentant au dessein d’amour du Père,
toi, Emmanuel,
tu as partagé la fragilité et la faiblesse humaines,
sois la force, la joie,
des petits que nous sommes tous !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales