Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet de quelques jours : Un jour, quelque part...

mercredi 9 octobre 2013

" Un jour, quelque part, Jésus était en prière ."

Deux imprécisions qui font choc : le temps et l’espace. Nous ne savons rien du lieu, du jour, absence totale de repère : "Un jour, quelque part."

Si l’évangéliste ne se souvient plus ni du jour, ni de l’endroit, c’est peut-être qu’il y a plus à retenir que le cadre...

C’est tout simplement l’Inouï : Jésus qui simplement livre son coeur à coeur avec le Père ! Les disciples qui suivent Jésus le comparent à Jean-Baptiste et désirent apprendre de leur Maïtre son secret... "comme Jean à ses disciples." Mais ils ne savent pas ce qu’ils demandent.... " Apprends-nous à prier !"

Prière qui est relation intime, prière qui est confiance ferme, prière qui est murmure filial, prière qui est souffle de Dieu !

Un jour, quelque part...Jésus apprend à ses disciples, il leur donne les mots de sa prière : il les fait entrer dans ce coeur à coeur avec son Père, pour qu’ils y demeurent.

Ces mots, on ne peut les saisir, c’est eux qui nous saisissent, eux qui nous brûlent, eux qui nous transforment, eux qui informent notre vie de la vie de Dieu, de la vie du Fils et par lui de la vie du Père !

Les mots de la Prière de Jésus viennent alors interpréter notre vie à la lumière de la paternité de Dieu. Ce n’est pas à nous d’interpréter la Parole à partir de notre expérience personnelle, mais par les mots de l’amour du Fils pour le Père, nous recevons la vie de Dieu, pour toujours !

Un jour, quelque part , Jésus devient Prière pour l’humanité : "Père !"

Un jour, quelque part,
et si c’était pour moi
aujourd’hui, ici ?!

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales