Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : A nouveau les miettes !

dimanche 16 août 2020

Au lendemain du l’Assomption, Marie pointe du doigt une autre femme, au nom de Petit Chien et surnom "Miettes", que nous avons déjà rencontrée, il y a quelques jours... Ce dimanche de fin août, retour sur les miettes, avec le regard de Marie.

Place aux enfants, place aux femmes ! Tout un long chemin de foi escarpé qui vaut bien tous les sentiers de grande randonnée de ces jours d’été !

Arrêtons-nous près de Jésus et de la Cananéenne !

"Mais elle vint se prosterner devant lui en disant : « Seigneur, viens à mon secours ! » Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. » "Les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres." - "Femme, ta foi est grande, que tout se fasse pour toi comme tu le veux !"

Les frontières de la foi se dissipent au regard de la souffrance du coeur d’une mère. Jésus entend son cri, cri de la foi d’une mère en son enfant, cri de la foi d’une mère en la vie reçue, transmise, cri de la foi d’une mère en sa capacité de la garder.

Jésus s’émerveille de la foi de cette mère. Jésus se penche sur cette humble servante, gardienne de la vie reçue de son Père, Jésus se penche et parle.

Il brise la frontière car elle, cette femme s’est adressée dans sa douleur de mère à Celui dont la renommée a déjà traversé les frontières.

Rappelons-nous : Rien ne peut arrêter un cœur de mère déchiré de savoir sa fille perdue. Cet amour fait naître la foi en cet homme qu’elle appelle "Seigneur", "Sauveur". Cette foi naissante lui donne de l’audace !

Des miettes suffiront !
Elle est là pour les ramasser, sans en perdre une seule !
Elles guériront sa fille, elle en est sûre.

Ces miettes de foi déchirent le cœur de Jésus. Elles font exploser son admiration, et les frontières de la foi : "Ta foi est grande !"
Jésus reçoit ces miettes et laisse échapper sa vie pour devenir miettes, larmes, La Vie nouvelle !

Aujourd’hui, quelle frontière à traverser pour rencontrer Jésus ? Quel réel manque nous fait crier vers Lui ?

Avec Marie, avec la Cananéenne,
rejoignons la foule des mendiants d’amour
nourris, non par des miettes mais par le Christ lui-même :
Pain rompu pour la Vie du monde !

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales