Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : A vin nouveau,...

samedi 2 juillet 2016

Tout le monde connaît le proverbe :
"A vin nouveau, outres neuves !" Mais quant à savoir d’où il vient...

Un détour par Jésus, en chemin et notre chandelle sera éclairée, pas les outres remplies !

A la question des disciples de Jean-Baptiste : " Pourquoi tes disciples ne jeûnent pas ?", Jésus répond en trois temps, par trois images déroutantes, au regard du jeûne dont il est question :

- Pas de jeûne pour les invités des Noces de l’Époux
- pas de pièce de tissu neuf sur du vieux,
- à vin nouveau, outre neuve.

Trois images de nouveauté, de fête, pour marquer le temps de sa présence.
Trois images pleines de promesses pour signifier la puissance de sa présence.
Trois images d’espérance pour ouvrir le champ de sa présence.

Le Fils invite à la joie des noces, en habit neuf de fête, avec du vin nouveau parce qu’il est là, Lui, l’Époux.

Aujourd’hui, est-il vraiment là pour nous ? Il est bien là, dans la foi, selon sa promesse. L’Esprit nous apprend à le voir, le toucher, le sentir, l’entendre. C’est chaque jour pour un pas de noces, de nuit, dans la foi.
Et pourtant, il demeure absent, il n’est pas encore là : temps d’attente, et de jeûne, pour nous apprendre à le reconnaître, à l’accueillir, à le servir, à l’aimer.

A nous de jongler entre la présence et l’absence, le temps de la joie des Noces et le temps du jeûne, le temps de la sagesse, le temps de la patience, le temps de la maturation, le temps de préparer les outres neuves.
A nous de jongler avec le jeûne, la joie, la fête, la nouveauté en apprenant que la mode de l’amour est l’absence ! N’en faisons-nous pas chaque jour l’expérience ?

Dieu embauche,
des jongleurs d’espérance,
pas des professionnels, mais des gens simples :
"qui que tu sois, qui désires la vie !"

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales