Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Admiration !

lundi 4 décembre 2017

Ce temps de l’Avent nous fera voyager dans les Écritures ; prenons un bon GPS pour aller jusqu’au relais de la crèche ; au relais oui, au sens de halte d’étape, celle qui a révolutionné la foi et qui révolutionne nos vies encore aujourd’hui. Jésus admire.

Prêts pour la révolution ?

Aujourd’hui, un centurion, un soldat crie pour la guérison de son serviteur. Un centurion sans nom, son serviteur sans nom, un jour à Capharnaüm. Deux noms, Jésus et Capharnaüm, une ville. Qui sommes-nous ? Où sommes-nous ?

Le centurion sans nom sait pourtant bien qui est Jésus. Il sait aussi ce qu’il veut, ce qu’il espère de lui : il s’approche et supplie. Deux verbes d’action intenses bousculent la scène. Personne ne s’attend à une telle attitude de cœur qui trouve une réponse immédiate surprenante : "Je vais aller moi-même le guérir." Jésus s’engage tout entier : "moi-même".

La supplication change de ton à l’écoute de la réponse : "Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri." Reprenons ces mots, mâchons-les. Ils contiennent tout le mystère qui nous rejoint. La venue sous notre toit du Fils de Dieu, en personne : " Je viens moi-même." Jésus fait révolution.

Pas trop d’un jour pour saisir le déplacement : l’approche et la supplication du centurion pour son serviteur, notre approche et notre supplication : car le Seigneur vient aujourd’hui guérir ! De quoi sommes-nous malades ?

La vie nous ment si souvent, elle cache nos misères ;
aujourd’hui, Jésus s’invite chez nous, "je viens moi-même"
par sa Parole, ses sacrements, nos frères.
Une supplication suffit : "Viens !"

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales