Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Appel à la relecture !

dimanche 18 mai 2014

A l’ère du zapping, des SMS, des messages utltra courts, rapides, des QCM... donner à relire deux passages médités hier et avant-hier a-t-il du sens ?

Peut-être pas, mais entendre deux fois une parole de vie, d’amour fait sens !

Quels mots avons-nous retenus ? La parole circule entre Jésus et ses disciples ; pour une fois ce n’est pas Pierre qui parle, on entend Thomas, Philippe qui portent des questions existentielles.

Nous se savons pas où tu vas, comment connaitre le chemin !
Montre-nous le Père et cela nous suffit.


Comment avons-nous vu le Père dans le Fils, hier ? Comment avons-nous vu le Fils dans nos frères ? Comment avons-nous vu le Père dans nos frères proches, ou lointain ? A quoi les avons-nous reconnus ?
Et nos frères ont-ils pu voir le Fils en nous ? Nos frères ont-ils pu reconnaître le Père en nous ?

Reprenons la Parole non comme juge, gendarme, ou code pénal mais comme élan qui chasse les ombres, comme mouvement qui œuvre à une réelle construction, comme souffle qui insuffle un esprit nouveau, comme bourrasque qui déplace , comme fleuve qui irrigue, comme chant qui murmure :
"Qui me voit, voit le Père !"

Voir, c’est suivre ; voir, c’est aimer ; voir, c’est servir ; voir, c’est compatir ; voir, c’est s’engager ; voir, c’est pleurer ; voir, c’est sourire ; voir, c’est choisir ; voir, c’est se laisser rejoindre ; voir, c’est vivre parce que voir, c’est rencontrer Quelqu’un !

La rencontre avec le Fils qui conduit au Père, est rencontre avec sa miséricorde à un degré de simplicité et de vérité intérieure inouï !
Si la zapping nous démange, cliquons sur " Le Prodigue au cou de son père " !

Les bienfaits de la relecture ?
Fondre en larmes,
devant tout visage, icône de l’Amour fou de Dieu !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales