Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : "Au bon accueil !"

samedi 18 mars 2017

" Il fait bon accueil aux pécheurs... "

Quelle heureuse récrimination des pharisiens et des scribes qui nous vaut de savoir à quel point Dieu fait miséricorde, à quel point il est miséricorde !

Quelle surprise de trouver, quel que soit le lieu d’où nous venons, bon accueil !

D’où vient le fils cadet de la parabole ? Du néant de son expérience qui l’a non seulement affamé, mais dénudé, dépouillé, et pour ainsi dire perdu. Il vient de son lieu de perdition que lui seul connaît.

D’où vient le père de la parabole ? De son cœur aveuglé et fermé à la présence de ses fils qu’il ne semble pas voir, connaître, entendre et comprendre. Certes il donne tout, il a tout donné, ses biens, mais pas ce qu’il ne connaît pas de lui-même, son cœur, son être en devenir de paternité qu’il n’est pas par lui-même.

D’où vient le fils aîné de la parabole ? De sa colère rentrée de faire tout ce qu’il y a à faire et de ne pas être de la maison. Il vient de son être replié sur lui-même.

Tout bascule, quand le fils cadet touche le fond de sa misère et ose revenir. La nudité l’a décapé de lui-même et le fait renaître.

Le père a déjà basculé dans les larmes, par les larmes. Il et sait alors faire bon accueil ! Un autre le déchire. Il renaît.
Le fils perdu, le voilà retrouvé : ce fils mort, le voilà revenu à la vie ! Il entraîne son père à une vie nouvelle.

Et pour le fils aîné ? Le bon accueil du père, "tout ce qui est à moi est à toi" le laisse sur le seuil de la maison, et nous avec.

Entrerons-nous ?

Comment être père, du fond de ses entrailles, sinon en vivant coûte que coûte ce "bon accueil" qui conjugue amour et vérité, patience et fermeté, bonté et justice, mais encore larmes et encouragement ! Ne sommes-nous pas tous en devenir de paternité, de maternité ?

Coûte que coûte,
soyons assurés du bon accueil du Père,
quand nous revenons de notre lieu de perdition.
Coûte que coûte,
faisons bon accueil au fils, à la fille, au frère, à la sœur,
qui se lève de fond de sa misère !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales