Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Aussitôt guéri !

jeudi 14 janvier 2016

"Un lépreux vient trouver Jésus ; il tombe à ses genoux et le supplie : " Si tu le veux, tu peux me purifier."

La Parole nous dérange, mais pas pour n’importe quoi, pas n’importe comment, elle nous dérange pour nous mettre en chemin pour bien des raisons, celle du lépreux n’est autre que sa maladie. Motivation pour le moins intéressée mais si vraie !

" Aussitôt, la lèpre le quitta et il fut purifié."
Jésus agit sous l’impulsion de la compassion : "saisi aux entrailles", parce qu’il est venu sauver, guérir : "je le veux" dit-il en posant la main sur le lépreux.

Comment sentons-nous ce zèle de Dieu qui a pitié de nous, qui vient nous toucher, qui veut nous envahir, qui désire battre en nous ?
Comment nous approchons-nous de Jésus ?


- Comme le lépreux de l’Evangile, conscient de sa misère qui lui interdisait pourtant de s’approcher, de toucher Jésus ?
- Sommes-nous dans cette fougue intrépide de vouloir la guérison ?
- Sommes-nous brûlants de foi pour courir et nous jeter à genoux, pour supplier Jésus de nous apprendre à aimer, de venir en nous semer le bon zèle avec toute la ferveur de l’amour ?

La guérison, la purification n’est qu’un premier pas pour le lépreux qui est jeté dehors avec une réelle violence par Jésus ! Il le renvoie à la réalité de la vie, d’abord faire ce que la loi prescrit. Le lépreux sort du cadre, trop heureux de sa vie nouvelle.

Aussitôt, jeté dehors, le lépreux parle, et proclame sa guérison. Il devient presque un témoin gênant puisque Jésus ne peut plus, lui, entrer dans les villes, il a pris la place du lépreux, dehors, au désert.

Etonnant changement de situation,
de place, de lieu de parole !
Nous dérange-t-il, ce changement ?
Nous interroge-t-il ? Nous touche-t-il ?
Vivre en Majuscules jusque là ...

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales