Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Aussitôt, il enseigne !

mardi 14 janvier 2014

"Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue, et là il enseignait."
Notre mot "aussitôt" nous revient, il nous retient... Tout chez Jésus semble écrit au coin de l’urgence : il enseigne, pas de repos, même le jour du sabbat...

"Aussitôt, le jour du sabbat", deux inscriptions dans le temps qui ne vont pas ensemble, au coin de la Création... "le septième jour, Dieu se repose", ce jour de sabbat, fait pour le repos. Or, c’est justement, ce jour-là que Jésus marche, enseigne et guérit un homme saisi d’un esprit démoniaque.

"Je ne suis pas venu abolir mais accomplir."

Cet accomplissement passe par la lutte contre les esprits mauvais qui déshumanisent. L’autorité de Jésus ne force rien, elle ne s’impose pas, elle fait taire...

Jésus n’impose que le silence, que la descente en l’être profond, lieu de l’image, lieu de la filiation. Silence révélateur de l’être profond, silence catalyseur de la conversion, silence salutaire.

Cette descente sans l’être profond n’est en rien naufrage, au contraire, malgré la peur de se trouver, elle devient parole de Dieu : descente qui rend à la liberté de créature.

Cette descente dans le silence, dans ce "tais-toi !" assez violent, autoritaire, fait ce qu’elle dit : elle met en œuvre la vraie vie, elle laisse faire la puissance de transfiguration de résurrection du Christ !

Silence : tais-toi !
Où résonne ce "tais-toi !" en nous, aujourd’hui ?

Pour l’entendre réellement, Jésus nous redit : laisse-moi faire !
En ce lieu du cœur profond, laisse-moi te faire taire, laisse-moi te redonner à toi-même, laisse-moi poursuivre l’œuvre de création pour accomplir ton salut !

Laisse-moi faire ! Laisse-moi te faire taire pour te faire être !

Du face à face au coeur à coeur,
par le chemin du "tais-toi !",
laisse-moi faire !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales