Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Aux affaires !

dimanche 27 décembre 2015

Une question nous réveille, question venant de Marie, peut-être la seule question que la terre garde :
" Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ?"

Marie parle en "nous", "Vois, comme nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi !"

Douceur d’une souffrance qui se dit, qui se voit puisque Marie interpelle son fils, le Fils de Dieu : "vois !"

Laissons résonner ces mots d’un coeur maternel, d’un coeur paternel, d’un coeur parental qui souffre ! Laissons-les résonner jusqu’à saisir dans le silence le Mystère qui se déploie sous nos yeux, dans notre coeur, dans notre aujourd’hui...

Marie entend une autre question qui vient d’une autre souffrance, celle du coeur de son fils, du Fils qui s’étonne : "Ne le saviez-vous pas ?"

Question qui achemine doucement vers une affirmation de foi que rien ne remettra en cause : " C’est chez mon Père que je dois être !" ou dans une autre traduction : " Ne saviez-vous pas que je dois être aux affaires de mon Père ? "

Parole unique qui bouleverse... Jésus est aux affaires du Père quand il faut le chercher ! Quand il semble perdu, absent, ailleurs, il est aux affaires du Père !
Quelles affaires ?
- aux affaires des hommes
- aux affaires de la vie humaine
- aux affaires de la création
- aux affaires de la foi
- aux affaires du la religion
- aux affaires qui concernent le dessein d’amour bienveillant du Père !

Marie a gardé cette parole unique comme perle de sa vie. Au pied de la Croix, comment ne pas maintenant la regarder habitée par cette certitude que le silence enveloppe : " je suis aux affaires de mon Père !"
et Marie demeure là, tient la Présence, accueille l’inacceptable, offre la souffrance qui déchire son coeur. Elle sait de foi, elle sait d’amour maternel ! Elle sait et nous apprend !

Mettons-nous à l’école des affaires du Père,
avec Marie comme Mère !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales