Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Béatitude des pécheurs !

vendredi 21 septembre 2018

Ne manquons pas le jour : un regard, une parole, un appel, tout bascule et une nouvelle béatitude ! Belle fête d’apôtre ! Belle fête à tous les Matthieu, tout spécialement à l’évêque de Nanterre !

Jésus, sortant de Capharnaüm, vit un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de publicain (collecteur d’impôts). Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit.
Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.


Entendons bien et déclinons selon notre mode, notre temps, notre personne, là où nous sommes :
« Heureux, vous les pécheurs, vous êtes sauvés !
Heureux, vous les pécheurs, vous êtes pardonnés !
Heureux, vous les pécheurs, vous êtes appelés ! »


Jésus marche, passe de village en village, annonce la Bonne Nouvelle, réveille les cœurs endormis, bouscule les paralysés, réchauffe les refroidis !

Personne ne reste neutre au passage de la lumière qui divinise. Personne ne reste passif au touché de la puissance qui sanctifie. Personne ne reste indifférent au murmure de la miséricorde qui responsabilise.

Une telle béatitude ne se perd pas ! Avec une chaîne, une corde ou un fil invisible à la patte, l’oiseau ne s’envole pas. Mais libéré par le médecin du lien mortel de l’idolâtrie, tout oiseau entre, à tire d’aile, dans le ballet de la miséricorde et vole d’allégresse.

Reste à essayer !
Sans file à la patte :
culpabilité, vide intérieur, inconscience,
aveuglement ou encore profit !
A tire d’aile, envolons-nous et volons !

 
© 2018 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales