Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Bouleversée !

samedi 8 octobre 2016

« A cette parole, elle fut toute bouleversée ! », Marie nous précède toujours, à l’écoute de l’ange, elle est déjà bouleversée avant de connaître la demande de Dieu par l’ange Gabriel. Bouleversée parce que l’ange lui dit « Le Seigneur est avec toi ! » !!!

Oh que oui il y a de quoi être bouleversée par cette affirmation ! Bouleversée d’amour, bouleversée de cet amour profond qui vient aux entrailles nous saisir, nous prendre pour nous dire simplement : « Je suis là, avec toi ».

Les entrailles, c’est bien ce que nous disons aussi dans le Je vous salue Marie, « le fruit de vos entrailles » « de ton sein », Marie a porté le Christ et l’a mis au monde, l’a portée comme une mère garde son enfant pour l’offrir à l’humanité entière. Quel bouleversement de vie que de devenir « mère », porteuse de vie ! Oui nous avons à être bouleversés par cet amour reçu, par notre réponse à lui donner, par notre transmission de la vie en permanence, à chaque instant !

A l’arrivée de l’ange, la vie de Marie est bouleversée parce que changée, modifiée, elle devient la mère de notre sauveur à tous ! Elle devient cette mère d’humanité, et nous précède sur le chemin, non pas pour être première, mais pour nous témoigner de manière la plus humaine que mettre au monde un être que « rien n’est impossible à Dieu ».

Oui nous sommes bouleversés par notre actualité, par les injustices de ce monde, de notre monde, par notre société qui ne donne pas à chaque homme, chaque femme de quoi vivre sereinement, bouleversés par un geste malheureux qui nous blesse, par un manque d’attention, par une attente non comblée car justement attente et non pas accueil de l’instant présent, bouleversés par les combats que chacun porte, par nos égoïsmes, par nos volontés non pas de faire de notre mieux mais de faire meilleur.

Et puis, surgit un jour, un matin, un ange, qui vient nous interpeller, nous murmurer au coin de l’oreille, au coin du cœur que Dieu nous a choisi pour être son enfant, pour transmettre la vie, pour sortir de nos volontés de petites morts, et nous sommes alors bouleversés d’amour au plus profond de nous-mêmes !

Et nous pleurons, oui nous pleurons d’être aimés !

Nous pleurons de cet « impossible » qui nous dépasse, nous transporte, nous fait tenir debout et nous permet alors, à notre tour de transmettre, de vivre, d’accompagner à chaque instant, chaque pas, chaque clic, chaque regard, chaque noté chantée, cet amour si grand, si beau, si Dieu qu’il est normal que nous soyons bouleversés et que nous devons accueillir ce bouleversement pleinement, pour prendre notre part à la suite de Marie dans la chaîne d’espérance et de maternité d’amour.

Soyons des êtres bouleversés d’amour pour devenir des êtres d’amour de Dieu !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales