Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : C’est bien moi !

jeudi 16 avril 2020

Jeudi de Pâques, nouveau récit d’apparition, il fait suite à celui d’hier, compagnons d’Emmaüs, le sommes-nous devenus ? Jamais trop tard, écoutons plutôt !

Quelle belle parole pour ce jour : " La Paix soit avec vous !"

Jésus vient à la rencontre de ses disciples au retour d’Emmaüs. Trois l’ont déjà reconnu, les deux disciples, Simon Pierre. Pour lui, on ne sait ni où ni comment. Il ne faut pas oublier les femmes et Jean que Luc semble laisser dans l’ombre.

"Je suis ! Moi !" leur dit Jésus. Le Nom qui le révèle et voilà les disciples déroutés, effrayés ose dire Luc. Alors en bon pédagogue, Jésus leur montre ses mains et ses pieds, il mange même du poisson grillé ! Il se fait toucher, reconnaître, regarder. Les apôtres sont saisis par tous leurs sens.

Belle humanité qui se déploie à leurs yeux. Cela passe par la parole et même par le poisson mangé !
Leurs cœurs lents à croire, sont comme pénétrés de cette paix qui fait son œuvre. Elle descend jusqu’aux profondeurs de leur être créé à l’image de Dieu.

Leurs cœurs fermés à la Présence du Vivant sont comme ouverts par cette paix qui circule. Elle fait son chemin et écarte les fibres intérieures comme on écarte les herbes folles en campagne.
Leurs cœurs aveuglés par la déception sont soudain baignés de cette paix lumineuse.

"Je suis !" Il est Paix, Parole vivante qui circule et fait toute chose nouvelle. L’humanité de Jésus ressuscité rejoint leur humanité blessée. La paix devient révélation dans les signes des mains et des pieds transpercés et du poisson grillé !

À nos filets de pêche en ce jour de joie pascale pour offrir le poisson grillé de la paix, à nos proches, aux lointains, à notre humanité déconcertée, en attente, en lutte contre la pandémie !

Ne partons pas en combattants de la Paix,
mais en ambassadeurs :
le cœur chargé de sa Paix,
les mains de poisson grillé !

Rendez-vous à 21h pour Complies, avec les psaumes 4, 90 et 133 et le Cantique de Syméon dans la crypte du prieuré où nous veillons M Bénigne.

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales