Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Caïn et Jonas !

lundi 18 février 2019

Deux hommes à la Une : Caïn qui tue son frère Abel, par jalousie et Jonas que Jésus met en avant : "Pas de signe autre que celui de Jonas".

Ne fuyons pas devant cette Une terrifiante, ne courons pas non plus après des nouvelles peu glorieuses qui font des unes que pour de la vente, toujours plus de ventes... Accueillons ces deux hommes tels qu’ils sont pour avancer sur la route ouverte par la Bonne Nouvelle des Béatitudes !

Caïn tue son frère par jalousie et porte le malheur sur lui, au plus profond de ce qu’il est ou était : frère.
Où en sommes-nous avec nos frères et nos sœurs en humanité ?

Jonas : Plus que Jonas, ce prophète vomi par un gros poisson après trois jours de mauvaise digestion ! Trois jours d’enfermement pour comprendre l’appel à la conversion et se mettre debout pour répondre à l’appel de Dieu et consentir à devenir signe de conversion, à devenir voix de Dieu qui appelle

Jonas a crié du fond des entrailles du poisson : " du fond des enfers, j’ai crié vers le Seigneur ! Il m’a répondu !" Jonas, l’homme de la détresse entendue !
Avec Jésus, il y a plus que Jonas ! C’est le signe de la Croix qui se dresse ! Jonas fut vomi, Jésus vient sauver. Plus que Jonas, mais Jonas demeure là. Plus que des signes, mais la Croix demeure passage. Un pas à faire, sans nul doute.

Le secret de sa croix, lui seul peut le révéler parce qu’il l’illumine de son amour et de sa prière au Père.

Alors oui, Caïn peut rencontrer Jonas entre les deux bras de la Croix et se laisser illuminer du dedans !

Ne doutons pas du jour qui vient,
Il y a plus que Jonas :
le pardon est offert, la Béatitude se fait visage !

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales