Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Chante et marche !

jeudi 4 juillet 2019

Jésus monta en barque, refit la traversée, et alla dans sa ville de Capharnaüm. Et voici qu’on lui présenta un paralysé, couché sur une civière. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Confiance, mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »

Ce n’est pas simplement quatre hommes qui portent ce paralysé à Jésus, mais une foule semble se presser autour du Maître, foule anonyme pressante, sur l’autre rive, après une nouvelle traversée.

Visualisons la scène : le lac, la barque, la rive, Jésus, "on", un paralysé sur une civière, Capharnaüm, le rivage... Tant à voir, qu’on ne peut que balayer l’ensemble pour tout voir sans voir l’essentiel : le cœur, la motivation, les sentiments.

Jésus, lui, voit l’invisible.

Il voit la foi qui anime ces hommes, foi qui l’attend sur l’autre rive, foi qui trouve un moyen pour le face à face, foi qui lui présente le paralysé, foi qui espère tout.

Jésus voit l’invisible, Jésus saisit cette foi pour la mener plus loin, la purifier. Il refait la traversée et fait faire une traversée !

Il fait traverser la paralyse pour aller au pardon, pour passer de la position allongée à la position debout, de la mort à la vie, du brancard au ciel ouvert !

Jésus montre l’Invisible : le pardon des péchés, le cœur du Père, la vie éternelle !

Comment entendons-nous, aujourd’hui ce " Lève-toi, prends ton brancard et marche !"  ?

Il s’agit de nous lever, de porter notre brancard et de marcher ! La traversée, la parole de pardon nous a rendu la vie. La désirons-nous ?

Saint Augustin exhortait avec force ses chrétiens, au matin de Pâques :
Chantons donc dès maintenant, frères, non pour savourer le repos mais pour alléger notre travail. Chantons comme le font les voyageurs. Chante, mais sans cesser de marcher ; chante pour te réconforter au milieu des fatigues. (...) Chante et marche !
Qu’est-ce à dire, marche ? Va de l’avant ; fais des progrès dans le bien. (...) Va de l’avant en marchant vers le bien ; avance dans la foi et dans la pureté des mœurs. Chante et marche ! Ne t’égare pas ; ne retourne pas en arrière ; ne reste pas sur place. Tournons-nous vers le Seigneur.


Un jour pour laisser le brancard,
quitter nos paralysies,
accueillir le pardon que nous ignorons, peut-être,
un jour pour l’invisible gratuit : Lève-toi !

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales