Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Cheminer en famille, chemin de foi !

vendredi 30 décembre 2016

Jour de la sainte famille qui nous redonne l’épisode tragique du massacre à Bethléem, rude à deux jours d’intervalle, mais tellement proche de la réalité !

"Lève-toi, prends l’enfant et sa mère et fuis en Egypte !"
"Lève-toi, prends l’enfant et sa mère et retourne... !"


L’obéissance de Joseph suscite étonnement et admiration. Il sauve l’enfant de la mort, mais pas ceux de Bethléem massacrés par Hérode. Il ramène d’Égypte l’enfant saint et sauf, mais il mourra pendu au gibet d’une croix.

Obéissance d’un instant qui engage toute sa vie, mais aussi celle de l’enfant et de sa mère.
Obéissance d’un cœur à l’écoute d’un ailleurs que lui-même qui le saisit, de nuit, pour lui faire traverser des nuits, nuits de violence et de haine, nuits de massacre et de non-sens, nuits de recherche et de marche à tâtons, une nuit banale s’il en est.
Obéissance peu banale, dans l’oubli de soi, dans le souci des autres, de l’Autre, qui donne tellement au-delà de ce que les hommes peuvent donner, au-delà de ce que les hommes peuvent comprendre.

Et Marie ?
Marie suit et se laisse conduire, protéger, aimer.
Obéissance d’un Oui qui s’épanouit en salut pour l’humanité !
Obéissance qui déracine pour mieux enraciner dans l’Imprévu de Dieu,
Obéissance d’un cœur docile, blessé d’amour gratuit, instruit de la Parole qui s’enfouit.

Et l’Enfant ?
L’Enfant ne bouge pas, il ne dit rien, il n’est qu’impuissance,
Il n’est que signe d’amour, signe plus fort que toute peur, toute incertitude, toute violence, toute mort,
il est source de folle fuite, de folle espérance, de fol amour !
Il est en fait le centre de la sainte famille et par là fait encore signe, aujourd’hui !

Où est la véritable source de nos familles ? Creusons à la lumière du Mystère de l’Incarnation nos puits qui ne pourront tarir, nos puits de vie et de fidélité, nos puits de don et de pardon !

Jésus est assis au bord de chacun de nos puits,
comme auprès du puits de la Samaritaine,
il fait signe, il nous attend,
y viendrons-nous puiser son eau ?

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales