Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Colère rouge !

dimanche 9 novembre 2014

« Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. » Ses disciples se rappelèrent cette parole de l’Écriture : L’amour de ta maison fera mon tourment.
Les Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour justifier ce que tu fais là ? » Jésus leur répondit : « Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce Temple, et toi, en trois jours tu le relèverais ! »
Mais le Temple dont il parlait, c’était son corps.


Une liturgie particulière en ce dimanche de novembre : la fête de la Dédicace du Latran, la cathédrale du Pape, Evêque de Rome. Et pour une telle fête, nous est donnée à méditer La colère rouge de Jésus !

Episode qui contraste dans l’Evangile de Jean, par sa violence, son anticipation, sa radicalité. Un fait majeur est annoncé : le Temple dont il parlait, c’était son corps et une bombe est déclenchée : la Résurrection !

Toute la Bonne Nouvelle est à relire en tenant ces deux révélations totalement bouleversantes et qui font crise dans le Temple : L’Incarnation et la Résurrection, en Jésus, et par lui en toute l’humanité  !

L’amour du Père fait bien son tourment, car face à cet Inouï de l’amour qui n’a qu’à se recevoir, s’accueillir, se recueillir, Jésus ne rencontre que de la piété marchande... l’amour n’est pas reçu et le zèle qui brûle son cœur devient feu ardent, colère d’amour, explosion de désir.

Explosion de désirs en paroles, en actions, en vérité... à chacun de nous d’entrer, non en colère mais, dans ce grand élan d’amour qui sait, qui sait que nous sommes tous membres de son Corps à jamais vivant !

C’est bien ce que nous voyons dans le Pape François !

Ayons d’abord ce zèle chez nous,
"vous êtes le Temple du Christ" dit saint Paul.
Et prions pour le Corps entier, pas un ne sera perdu !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales