Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : De la pitié reçue à la pitié donnée !

mardi 5 mars 2013

" Saisi de pitié" il lui remit toute sa dette...

Jésus raconte une parabole pour faire comprendre la miséricorde infinie de Dieu. Miséricorde qui est l’élan du coeur pris de pitié et qui pardonne, qui redonne vie, qui remet en alliance, qui rend droit tout ce qui est tordu, faussé.

On reste muet devant une telle attitude de bonté, de miséricorde, de pardon...

Peut-être même que l’on regrette de ne pas être ce serviteur-là !

Mais voilà que l’histoire se poursuit et surprend...

Ce serviteur-là, justement, ne laisse pas la miséricorde reçue faire son chemin en lui, il la paralyse, il la rend stérile. Elle ne peut atteindre son coeur et lui permettre de voir et d’entendre la supplication de son frère.

Cette pitié reçue et comme gelée par un coeur froid, fermé, dur, n’est pas perdue. Le Maître averti par les autres serviteurs attristés, réagit et donne une leçon magistrale : ce mauvais serviteur est livré aux bourreaux.

Nos petits bourreaux intérieurs peuvent nous paralyser et nous empêcher de faire miséricorde, alors que nous avons reçue miséricorde...

Qu’est-ce qui nous empêche de faire miséricorde ?

Demandons la lumière de l’Esprit sur nos bourreaux intérieurs !

N’ayons de cesse de Veiller sur notre coeur
pour la bonté reçue circule et déborde !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales