Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Derrière moi !

dimanche 10 décembre 2017

Une des grandes figures de l’Avent tient la page d’évangile comme d’aucuns tiennent le devant de la scène, ! Nous n’échappons pas à l’actualité ! Seulement notre page d’évangile est plus q’une pièce de théâtre, un événement dramatique ou comique, un passage. Cette page d’évangile, comme toute page d’évangile est annonce de la Bonne Nouvelle, Unique Bonne Nouvelle, la venue en notre chair du Fils de Dieu.

Marc frappe les trois coups ! Et Jean-Baptiste fait son entrée après que l’annonce déjà loin dans les profondeurs du Mystère : Commencement de l’Évangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu.

Petit salut discret car l’urgence ne laisse pas de blanc dans le texte : il faut proclamer, faire récit :
"Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptiser dans l’Esprit Saint."

Jean Baptiste associe Celui qui vient au baptême dans l’Esprit Saint. Que pouvaient comprendre ses auditeurs ?

Le Baptiste se lève, on le reconnaît, de loin vêtu de poil de chameau, se nourrissant de sauterelles et de miel sauvage. Soudain, sa voix porte loin car la Parole prend chair. Une urgence qui incline jusqu’à terre : la courroie des sandales et même plus bas que terre : pas digne de s’abaisser c’est encore trop.

Le feu de l’Esprit prend la paille et le vent l’attise tandis que le grain est soigneusement engrangé. Œuvre annoncée, qui donne espérance. L’accueillons-nous ?

Des Baptistes en vêtements de poils de chameau,
des Baptistes se nourrissant de sauterelles et de miel,
n’en cherchez pas !
Mais écoutez la voix des prophètes d’aujourd’hui,
voix qui découvrent, aux seuls mots de la Parole,
le Mystère !

 
© 2018 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales