Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Descends vite !

dimanche 3 novembre 2013

"Zachée, descends vite, aujourd’hui, il faut que j’aille demeurer chez toi !"

Comment résister à une telle invitation ? Jésus que Zachée voulait voir, a, lui, vu Zachée, perché sur son sycomore, caché à hauteur de pauvreté du coeur !

De petite taille, mais fort riche, le voilà contraint de descendre vite parce que Celui de condition divine désire descendre encore plus bas, demeurer chez lui, un chef collecteur d’impôts !

Jésus descend chez cet homme parce qu’il l’a vu dans son désir de Le voir. Jésus descend chez un pécheur, parce qu’il a vu la misère de son coeur, un jour Jésus descendra jusqu’aux enfers parce que la mort ne peut garder les vivants ! Jésus descendra vaincre la mort, là où la mort semblait victorieuse...

Descends vite !

Descends de tes idées, descends de ton piedestal , descends de tes illusions, descends de tes protections, descends de tes assurances tout risque, descends du risque zéro, descends de tes barricades, descends de tes réserves, descends vite !

Je viens demeurer chez toi !
Moi, le Chemin, je te mets en route,
Moi, la Vérité, je te mets à nu,
Moi, la Vie je te mets debout !

Je viens demeurer chez toi !

Descends pour me recevoir, en ton chez toi,
que tu as déserté !
Chez toi, en ce lieu de solitude habitée,
en ce lieu de vérité illuminée !



Ne rien rendre !
Un mot d’ordre bien étrange pour offrir le bonheur aux autres ! Comment Jésus en arrive à de telles propositions ?
"Invite ceux qui n’ont rien à te rendre, dit-il, alors tu seras heureux et tout te sera rendu au ciel... "
En d’autres termes,si l’on nous invite, venons les mains vides, ne retournons donc pas l’invitation, tout nous sera rendu... car la politesse ne suffit pas pour aimer et rendre heureux. Le vernis des relations non plus.

Jésus descend chez Zachée, le chef des collecteurs d’impôts, il s’invite chez lui, pour lui donner, lui donner le salut !

Tout s’éclaire donc,... ce qui rend heureux, c’est le salut, c’est tout ce qui manifeste le salut, tout ce qui conduit sur le chemin de l’amour qui seul ne passera jamais.

Alors, invitons largement sans rien attendre de retour au festin spirituel, où nous servons à bras ouverts, attention, tendresse, repos, fidélité, écoute et pardon ! De tels mets ne se rendent pas, ils s’offrent gratuitement, sans retour, sans condition, sans calcul !

Mais peut-être que voisins, amis, frères,
parents ou proches
ont aussi besoin, attendent d’une telle invitation ?!

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales