Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Du repos au sabbat !

vendredi 17 juillet 2015

"Si vous aviez compris ce que veut dire cette parole : C’est la miséricorde que je désire, et non les sacrifices, vous n’auriez pas condamné ceux qui n’ont commis aucune faute. Car le Fils de l’homme est maître du sabbat."

Les pharisiens n’en manquent pas une pour épingler Jésus. Cette fois, c’est la question du sabbat. Les pharisiens détournent la Loi, puisqu’ils s’en servent pour tenter de piéger Jésus et de le condamner.

Mais Jésus va son chemin, rebondit tranquillement et s’explique :
"Il y a plus que le Temple ! C’est la miséricorde que je désire, et non les sacrifices !"

Le sabbat est fait pour les hommes.
Le sabbat est "espace" de reconnaissance, "espace" de manque, "espace" de conscience pour les hommes, pas pour Dieu.

L’homme a besoin de cet espace, de ce retrait, de cette distance pour voir Dieu, pour se voir, pour connaître Dieu, pour se connaître ! Alors cet écart fertilisera son existence, et lui procurera le repos !

Du repos au sabbat !
En Jésus, avec lui, et par lui, l’homme passe du sabbat au repos, de l’institution d’un jour pour Dieu à la communion avec Dieu, de cet écart fertile au repos de l’être.
Repos nécessaire pour apprendre à se recevoir comme enfant de Dieu et ainsi peu à peu à respirer le Souffle de Dieu qui le transforme du dedans.
Alors comment entrer dans ce mouvement du repos au sabbat, et donc porter ce fruit de miséricorde ?

L’homme puise dans le coeur doux et humble de Jésus, le repos de Dieu et devient puits de miséricorde. Là, le sabbat s’ouvre...

Le vrai sabbat où Dieu se reposera de tous ses travaux sera le monde nouveau, attendu, promis, quand « douleur, tristesse et gémissements ne seront plus », et que Dieu sera tout en tous .

Cultivons le repos,
apprivoisons le sabbat,
travaillons à l’oeuvre de Dieu, en toute liberté de coeur !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales