Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Dur réalisme !

samedi 16 mai 2020

Un passage difficile à entendre pour un premier week-end plus détendu ! Mais gardons notre écoute attentive et ce temps précieux d’accueil d’une Parole autre, celle de Dieu qui nous aime ! Lisons avec les yeux pleins de cette lumière d’amour.

"Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi. Si vous apparteniez au monde, le monde vous aimerait, car vous seriez à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde..."

Jésus, dans sa grande prière au Père, lâche les derniers mots audibles pour ses amis, qui sont encore disciples, consacrés dans la vérité.

Il leur redit dans un souffle de confidence mystérieuse : "Vous n’appartenez pas au monde !"
La raison est tellement simple que nous passons à côté : "Je vous ai choisis en vous prenant dans le monde !"

Il prie le Père, il choisit de nous prendre dans le monde, et en fait nous arrache au monde du mauvais ! Il retourne au Père et ne veut perdre aucun de ceux que le Père lui a donnés, c’est-à-dire tous, mais il laisse libres jusqu’à consentir : "sauf celui qui s’en va à sa perte."

Subtile différence qui oblige à nous demander comment nous sommes choisis pour ne plus appartenir qu’à Dieu, dans notre condition bien humaine : tout en marchant les pieds sur terre, le regard fixé au-delà de l’horizon immédiat, avec des repères bien visibles ni exclusifs ni excluant. Ces repères sont à inventer pour notre monde malade, mais sauvé.

La Parole de Jésus invite à un nouveau passage, de notre appartenance au monde à notre appartenance à Dieu, tirés du monde pour être plantés en Dieu en gardant bien notre humanité, celle que Jésus a assumée.

Appartenir à Dieu et vivre de Dieu en étant dans le monde, voilà ce que Jésus nous promet en livrant sa vie pour nous : notre appartenance à Dieu par son Esprit, d’où un art de vivre capable de soulever le monde !

Choisis par le Fils, au prix de son sang.
Appartenant à Dieu, dans le monde,
Porteurs de l’Esprit , pour soulever le monde,
Amis du Fils, amis du monde, n’ayons pas peur !

A midi, office de Sexte pour offrir cette semaine et confier nos repères avec les psaumes 17 et 126.

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales