Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : En pleine nuit !

jeudi 6 octobre 2016

Jésus a livré son secret, sa prière au Père. Il poursuit sa mission, marche et parle : "Imaginez que l’un de vous ait un ami et aille le trouver en pleine nuit, pour lui demander..."

On imagine bien, par expérience ; fort heureusement quelque part, la fraternité, l’amitié ont goût d’hospitalité, d’urgence.
Jésus va plus loin. "Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père céleste donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ! »

Jésus a livré le secret du cœur de Dieu : il est Père. Ainsi, il donne accès à Celui que tout homme cherche, plus ou moins consciemment, en se cherchant lui-même.

Dans le prolongement des mots de sa prière, Jésus développe son enseignement, non sur la foi en tant que telle, mais sur l’être travaillé par la foi, que trois verbes qualifient : demander, chercher, frapper.

Si la porte s’ouvre au sans-gêne, combien plus grande pour l’ami et pour le fils que le Père attend !
Du pas de porte forcé par le sans-gêne à l’accès au cœur du Père céleste, il n’y a qu’un pas, celui d’oser chercher, d’oser demander, d’oser frapper : Un pas qui est abandon, simple ouverture à l’Esprit qui souffle où il veut ou parfois longue lutte dans la nuit.

Un bruissement suffit pour toucher l’invisible, l’au-delà de tout, et passer du visible à l’Invisible, du créé à l’Incréé, du présent à l’éternité, du fils au Père du ciel.

Apprendre à prier se conjugue alors avec trois attitudes de vie, trois dynamiques d’enfant : chercher, demander, frapper.
On imagine bien autre chose maintenant : désirer apprendre à frais nouveau ces trois capacités originelles de l’être bon, créé à l’image de Dieu !

Cherchons, demandons, frappons :
Le Père nous attend,
C’est bien Lui qui attend en pleine nuit !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales