Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Fils du charpentier !

vendredi 1er mai 2020

1er mai ! Fête du travail et de saint Joseph, patron des travailleurs ! Nous avons bien besoin de sa sagesse pour trouver des chemins de paix sociale et de courage pour aller de l’avant en modestes réparateurs de brèches pour inventer des chemins nouveaux !

La liturgie offre deux possibilités, la poursuite du cursus du temps pascal ou un texte propre à saint Joseph. Appliquons-nous à un petit exercice, croiser les deux !

La querelle fait rage au sujet de Jésus : "Comment celui-là peut-il donner sa chair à manger ?" Jésus s’explique : "De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même qui me mange, lui aussi vivra par moi. Tel est le pain qui est descendu du ciel."

Mais tous n’entendent pas cette parole pourtant porteuse d’espérance : Celui qui mange ce pain vivra éternellement.

Qui cherchons-nous et pourquoi ? Question que se posent les habitants de Nazareth à la vue de ce que Jésus fait. Qui est cet homme ?

Jésus participe à l’œuvre du Père. Ses reproches, ses paroles vont droit au cœur de ceux qui l’écoute : "Ne travaillez pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui se garde jusque dans la vie éternelle."
À Nazareth, il s’éloigne et n’insiste pas. Et le texte s’arrête là, pas d’autre lumière.

De quelle lumière nous éclairons-nous pour nous repérer et pour discerner le pas à faire aujourd’hui alors que nous ne pouvons recevoir les sacrements ?

Où sommes-nous aujourd’hui, à l’ombre de notre savoir ou en quête de vérité ?
Là où nous sommes, le Christ nous tend la perche, sa parole de vie qui ouvre un chemin, jusque dans les enfers de nos vies, jusque dans les recoins de nos déceptions, jusque dans les larmes de nos blessures et les cris de nos attentes déçues ou inquiètes.

Il est là et nous interroge : L’œuvre du jour est de croire le Fils Vivant, ressuscité qui œuvre pour le Royaume, il apporte l’Esprit dans nos vies défigurées, réconciliées, lumineuses de la joie pascale. Il nous remonte tous au Père, par la puissance de sa Présence dans le souffle de l’Esprit !

La Parole et l’Esprit !
Émerveillons-nous de leurs dons gratuits :
Ils sont Un avec le Père, en nous et entre nous,
Ici et maintenant, déjà et pas encore...
Il est grand le mystère de la foi, au travail !

Journée de retraite au monastère, adoration de 17h15 à 18h15, vous pouvez vous y associer par la Parole et l’Esprit : nous prions pour les vocations !

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales