Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Frères car serviteurs !

mercredi 15 mars 2017

Rude leçon ce matin pour la fratrie élargie autour de Jésus ! N’en perdons rien, nous sommes bien invités :

" Voici que nous montons à Jérusalem... "

Le chemin de l’humanité qui se fait en Jésus, chemin d’humilité passe par la montée à Jérusalem, chemin qui nous fait descendre au plus profond du coeur de Dieu, là où Il demeure en y déposant son être : le pur amour qui se livre.

Les disciples ne comprennent pas, car le paradoxe est trop grand et les ambitions trop fortes : Comment descendre aux profondeurs du coeur de Dieu accorderait-il la place de droite et de gauche dans le Royaume ?

Non seulement ils ne comprennent pas, mais ils manquent totalement la cible : alors que Jésus annonce le chemin de mort et de résurrection, une mère met ses deux fils en avant, à part de la fratrie, eux, émoustillés, ne savent pas ce qu’ils disent et les dix autres murmurent intérieurement car chacun ambitionnait l’une de ces places ! Scène bien humaine qui contraste avec la gravité de l’heure :
" Voici que nous montons à Jérusalem ."

Accompagnons les disciples et le Christ ! Accompagnons le Christ et nos pieds nous feront comprendre quelque chose du paradoxe, nos pieds parleront à notre coeur : "Le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude !"

Alors, nous ne désirerons plus devancer le Christ pour atteindre un but quelconque. Nous ne désirerons plus être plus grand que le Maître, nous désirerons suivre le Fils, Jésus, Premier né d’entre les morts, et nous entrerons dans l’intimité de la Trinité sur la pointe des pieds !

N’ayons pas peur, montons à Jérusalem,
en descendant dans notre humanité chaotique
en frères-serviteurs,
en serviteurs-frères !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales