Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Haut les mains !

lundi 7 juillet 2014

"Tandis que Jésus parlait aux disciples de Jean Baptiste, voilà qu’un chef s’approcha ; il se prosternait devant lui en disant : ’Ma fille est morte à l’instant ; mais viens lui imposer la main, et elle vivra. ’"...
"Et voilà qu’une femme souffrant d’hémorragies depuis douze ans s’approcha par derrière et toucha la frange de son vêtement. Car elle se disait en elle-même : ’Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée.’" ...
"Quand il eut mis la foule dehors, il entra et saisit la main de la jeune fille, qui se leva."


Premier étonnement, peut-être subtil mais de taille : Jésus est interrompu par le chef tandis qu’il parlait des outres et du vin nouveau ! La liturgie découpe l’évangile, les transitions peuvent surprendre. C’est le cas ce matin : Jésus a opéré un déplacement conséquent à propos du jeûne, révélant qu’Il est l’Epoux de la Noce. Et c’est bien en entendant ces mots que le chef s’approche ! S’il est Celui qui apporte la vie nouvelle, "A vin nouveau, outres neuves !", il va sauver sa fille, en lui imposant la main.

A cette demande, Jésus se met en route. Tout bouge : le chef s’approche, Jésus se lève, les disciples marchent et la foule suit. Une autre femme s’approche, sans rien demander, elle et avance la main pour toucher, juste la frange du vêtement. Foi qui avance la main, en secret, par derrière.
Deuxième étonnement : son geste ne passe pas inaperçu, Jésus s’émerveille de sa foi sans s’arrêter pour autant, il y a urgence. Au passage, une main ose s’avancer, la vie passe et renouvelle, sauve.

Troisième étonnement : Jésus jette la foule dehors et entre dans la chambre de la fillette dit le texte ! Lui dedans, la foule dehors, et la vie nouvelle fait miracle. Il saisit une main et met debout.

Les trois images - souvenez-vous, les noces, la pièce de tissu neuf, le vin nouveau - sont immédiatement mises en mouvement et passent dans la réalité en vie sauvée. La Parole fait ce qu’elle dit.

La vie jaillit de la bouche et des mains,
La foi passe par la bouche et les mains,
Et c’est en chemin !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales