Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Heureux ! ... Hélas !

mercredi 7 septembre 2016

En ce temps-là, Jésus levant les yeux sur ses disciples déclara : « Heureux vous les pauvres car le Royaume de Dieu est à vous ! "

La Parole de Dieu , sortie de la bouche de Jésus, après une nuit de prière et un jour d’appel, d’enseignement, de guérison, frappe de plein fouet notre actualité mondiale et se brise comme une vague sur les rochers. Comment entendons-nous à frais nouveaux, Jésus lançant son programme de vie en chemin, comme la mer se jette sur la digue ?
Que nous fait entendre l’Esprit de ces paroles décapantes, brutales, pour l’oreille de notre cœur ?

Déjà ces seuls mots : heureux et hélas ou traduit encore quel malheur !Veillons à ne pas opposer "Heureux" à "malheureux" comme souvent, on entend. L’évangile met dans la bouche de Jésus un contraste : "Heureux vous les pauvres !" adjectif qualificatif, à "hélas pour vous les riches ! " interjection touchant la situation. Subtile différence mais grand fossé !

Ces mots appellent le bonheur et mettent en garde pour ne pas le perdre. Pas n’importe quel bonheur, pas un bonheur clinquant, éphémère, d’un instant, non un bonheur profond, enraciné en terre de sainteté, don de l’Esprit !


- "Heureux, vous les pauvres !" : Nous sommes interpelés, il ne s’agit pas de la pauvreté mais bien de nous qui sommes pauvres. De quoi réellement ? Sommes-nous de ces galets balayés par les flots, arrondis des frottements de la vie ? Sommes-nous nus, comme au jour de naissance, nous recevant radicalement de Dieu ?
- "Heureux, vous qui avez faim maintenant !" : Des visages se gravent là dans ces paroles rudes, et nous ne pouvons qu’ouvrir les mains pour laisser le reflux suivre le flux.
- "Heureux, vous qui pleurez maintenant !" : De ces larmes intarissables devant l’impuissance qui ne désarme pourtant pas mais laisse trace sur le sable.
- "Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous rejettent !" Naufragés de ces vagues meurtrières que sont la persécution, les insultes, les injures, le mensonge, comment entendre l’appel au bonheur sans s’accrocher à la bouée de la Parole qui nous lance ?

Mais notre barque est-elle prête ? Notre cœur suffisamment disponible et docile à l’Esprit pour entendre le murmure de la mer appeler ?

Avançons confiants, Dieu est là,
"Heureux", c’est "maintenant "
Ne se pose-t-il pas en levant les yeux
sur chacun de nous, tous Hommes, tous frères ?

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales