Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Hospitalité !

jeudi 4 février 2021

Pour un matin de pluie, la Parole dérange car elle nous fait sortir, et voyager léger ! (Mc 6, 7 - 13)

"Il leur prescrivit de ne rien emporter pour la route, si ce n’est un bâton ; de n’avoir ni pain, ni sac, ni pièces de monnaie dans la ceinture. ’Mettez des sandales, ne prenez pas de tunique de rechange."

En route pour annoncer la Bonne Nouvelle du salut avec le pouvoir de chasser les esprits mauvais, comptant sur l’hospitalité !

La tenue de l’ouvrier de la moisson n’est pas coûteuse, un bâton et des sandales : c’est tout !
Comment traduire cela pour aujourd’hui ? Nos mallettes de porteurs de l’Évangile sont plus lourdes, post-modernité oblige, croit-on. Alors que faisons-nous de la prescription du Maître de la moisson, du Fils, de l’Envoyé qui lui compte sur l’hospitalité vraie ?

Un bâton et des sandales ? Jésus a souci de la sécurité de ses disciples : un bâton pour chasser les bêtes et des sandales pour ne pas mettre les pieds sur les serpents, scorpions ou autres bêtes mortelles et il compte sur l’hospitalité pour atteindre le but du voyage : annoncer la Bonne Nouvelle. Interprétons :

Un bâton de sécurité et de soutien : la communauté croyante
des sandales de sûreté : la Parole et l’Esprit
l’hospitalité signe de la fraternité qui se construit.

Parcourir les routes de Palestine, au temps de Jésus n’était pas sans risque et Jésus n’envoie pas ses disciples au danger imprudemment, mais il les envoie comme des agneaux au milieu des loups avec ce qu’il faut pour lutter contre les loups !

Aujourd’hui, les loups sont autres et font tout autant de ravage.
À nous de discerner et de trouver ne pas lâcher le bâton, les sandales et l’hospitalité.
La bonne nouvelle du salut, de l’amour fou de Dieu ne peut souffrir d’attendre, il nous faut marcher sur nos routes humaines, avec nos moyens d’hospitalité pour proclamer que le Royaume est tout proche, et même plus, au-dedans de nous.

Les loups sont tapis au fond de nos cœurs, commençons par en faire des amis. N’ayons pas peur de demander l’hospitalité sous quel que mode qu’elle se présente aujourd’hui.

Parole de Dieu, silence, sacrements, fraternité :
bâton et sandales de tous les temps
pour aller semer la joie pascale !
A nous l’hospitalité fraternelle, en Christ !

 
© 2021 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales