Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Jeté dehors !

jeudi 15 janvier 2015

L’épisode du lépreux est bien connu : "Si tu le veux, tu peux me purifier." "je le veux sois purifié" répond Jésus à ce premier lépreux du premier jour.
Moins connu, moins retenu le geste qui suit la guérison : en grec, littéralement : " et l’ayant menacé, aussitôt il le jeta dehors et lui dit : ’Vois, ne dis rien à personne et va moi-même te montrer au prêtre...’"

Deux termes surprennent : il menace le lépreux guéri et il le jette dehors comme il a jeté dehors les démons. Pourquoi cette menace, pourquoi ce geste envers cet homme guéri ? La lèpre s’éloigne au toucher de Jésus, mais l’homme est jeté dehors  !

Jésus le contraint à partir tout simplement accomplir la Loi de Moïse ; il veut guérir l’homme, mais il ne veut pas que l’on se trompe sur sa mission, sur lui. Il est venu, il est sorti pour annoncer la Bonne Nouvelle, celle du Royaume, c’est de Dieu qu’il vient, c’est à Dieu qu’il conduit.

Tout doit être à sa place pour conduire à la vérité de l’amour.

Jésus doit faire preuve de fermeté pour que personne ne se fourvoie, ne le détourne de sa mission, ne soit détourné du vrai chemin, de la vraie vie, de la vérité toute entière. Alors, il est contraint, lui, le Fils, de vivre dans les lieux déserts, lieux des démons, et c’est là que les gens viennent : ils sortent en toute vérité vers ces lieux de mort, pour retrouver la vie, parce qu’ils rencontrent le Vivant qui jette dehors ce qui n’est pas à sa place !

Belle leçon pour nous aujourd’hui ! Sortons de nos villes fortifiées, là où bien des choses ne sont pas à leur place, pour aller libres et mendiants à la rencontre de Jésus, là où il nous attend... dans nos déserts humains, sans doute où notre humanité est la plus blessée, défigurée, meurtrie !

Tout doit être à sa place
pour conduire à la vérité de l’amour,
même nos lèpres !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales