Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : L’oeuvre de Dieu : Fratelli Tutti !

dimanche 4 octobre 2020

Fête de saint François, sortie de la nouvelle encyclique : Fratelli Tutti, et la parabole des vignerons homicides, aux raisons amères... À nous de concilier ces trois sources d’action de grâce en ce dimanche encore inquiétant au niveau sanitaire mondial.

Un point de convergence réveille, celui du désir, désir du bonheur pour tous, de la fraternité et de l’amitié ! Désir profond qui conduit à la Source.

Alors ces raisins amères, ceux de la colère, poussent à chercher une échappatoire, invitent à botter en touche.
Le passage de la lettre de saint Paul, lue en continue semble croiser notre chemin au pressoir de l’espérance, dégagement sérieux et non fuite ! Faisons un long détour et relisons attentivement :

Frères, ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, dans l’action de grâce priez et suppliez pour faire connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut imaginer, gardera votre cœur et votre intelligence dans le Christ Jésus.
Enfin, mes frères, tout ce qui est vrai et noble, tout ce qui est juste et pur, tout ce qui est digne d’être aimé et honoré, tout ce qui s’appelle vertu et qui mérite des éloges, tout cela, prenez-le à votre compte.
Ce que vous avez appris et reçu, ce que vous avez vu et entendu de moi, mettez-le en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous


Nos vignerons auraient-ils oublier que Dieu pourvoie ? Notre Pape François n’oublie pas et nous exhorte une nouvelle fois sur un chemin de rencontres fraternelles. Nous ne sommes pas étrangers les uns aux autres mais frères et sœurs universels.
Nos vignerons auraient-ils désappris les dix paroles de vie , à commencer par "tu ne tueras pas, tu ne voleras pas" ? Notre pape nous propose un chemin nouveau de solidarité et de partage.

Nos vignerons auraient-ils été aveuglés par l’argent, un bien grossi à la loupe par la volonté de puissance pour devenir plus important que le frère ? Notre Pape sonde les cœurs et les reins et y puise le meilleur pour inventer un monde nouveau.

Quelques remèdes à l’ivresse de la toute-puissance, à l’ivresse meurtrière de l’avoir aveugle ? Quels remèdes si ce n’est le pressoir de la paix pour goûter la bonne ivresse du vin doux de l’Esprit, du raisin de la paix ? Notre Pape ouvre la voie royale de l’amour.

Alors le pressoir donnera largement l’action de grâce, l’humilité et la douceur du cœur, la remise de soi au Créateur, la mise en pratique de la Parole, le contentement en tout avec simplicité et sobriété, la paix qui viendra de la fraternité et de l’amitié sociale !

Courons nous mettre à l’école de l’Évangile, de saint François et travaillons à plusieurs l’encyclique qui sort ce dimanche !

Le Vin de l’Alliance nouvelle et éternelle coule,
de la Croix, pressoir du salut,
tous raisins de paix invités à devenir
au pressoir de l’amour, Vin des Noces !
Fratelli tutti !

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales