Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : La perle précieuse !

mercredi 30 juillet 2014

Deux nouvelles comparaisons pour décrire le Royaume, le trésor caché dans un champ et le négociant de perles. Deux comparaisons étrangement construites, comme pour faire tilt : d’un côté c’est le trésor qui est comme le royaume, et l’homme vend tout pour l’acheter, de l’autre c’est le négociant qui est comme le royaume et il vend tout ce qu’il a pour acheter une unique perle précieuse.

Le Royaume des cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines. Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle.

Les deux comparaisons convergent vers l’acte étonnant : tout vendre pour acheter une chose unique, rare, précieuse, cachée et trouvée ce qui donne de la joie.

Ainsi, le royaume des cieux ne se possède pas par simple don, simple acquisition. Il se cherche, il met en mouvement, il désapproprie, il rend libre et joyeux.
Il est à la fois l’être, l’avoir et le mouvement. Mais Jésus invite à la prudence : "Prenez garde, que personne ne vous égare.... quand vous verrez tous ces signes, sachez que le Fils de l’homme est proche, qu’il est à vos portes." (Mt 24)
Que nous faut-il faire ? Vendre tout ce que nous avons quand nous avons trouvé la perle précieuse, la perle unique, dit Jésus aujourd’hui !

- Pour certains, paroles de vie à prendre au sens propre : le Fils est cette perle rare, unique, il est le trésor caché dans le champ du monde alors, oui, cela vaut la peine de tout quitter pour le suivre !


- Pour d’autres, paroles de vie à interpréter, tout aussi radicalement, mais autrement et c’est peut-être pourquoi Jésus multiplie les comparaisons, il n’y a pas un seul chemin pour vivre le Royaume ! Le négociant reste négociant, et devra négocier autrement... La parabole ne le dit pas, à nous de le vivre , à nous de construire le royaume, à nous de le chercher, avec tout ce que nous en savons, tout ce que nous en apprenons, au jour le jour.


- Pour tous, un jour nous entendrons cette parole bienheureuse : "Venez, les bénis de mon Père ; venez recevoir en héritage le Royaume préparé pour vous depuis le commencement du monde. "

L’essentiel, aujourd’hui, pour chacun,
est d’entendre le murmure du Royaume
et de le saisir, à pleines mains, vides !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales