Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Le Père !

samedi 9 mai 2020

Hier, derrière la question de Thomas qui brûlait le cœur de tous : "Comment savoir le chemin, nous ne savons même pas où tu vas...", nous entendons selon notre oreille, une inquiétude, un reproche, un agacement, une impatience voire du découragement.

A la demande de Philippe, qu’entendons-nous ?
"Montre-nous le Père et cela nous suffit !"

Le groupe des disciples est menacé parce que Jésus est menacé, comment ne pas saisir la peur qui les tenaille ? Que vont-ils devenir, ils ont tout quitté pour le suivre, dans une folle espérance d’un monde meilleur ! La question de Philippe sonne juste et nous rassure aussi !

Une lueur d’avenir surgit quand Jésus parle d’un autre que lui, d’un autre proche, d’un autre tellement engagé, d’un autre dont il tire son origine, d’un autre que les disciples connaîtront : Jésus parle de son Père.

Quel déplacement ! Quel changement d’horizon ! Voilà que les disciples désirent voir le Père ! Mais ce grand élan du désir est brusquement arrêté par la question étonnée de Jésus : "Comment peux-tu dire ? "Montre-nous le Père ? "

Moment crucial de réalisme douloureux : non, les disciples ne le connaissent pas, ils n’ont pas compris, ils ne voient pas, ils ne savent pas...
Heureusement pour nous ! Leurs questions, leurs tâtonnements, leur manque d’intelligence sont autant de lumières sur la route, puisque Jésus part d’eux pour les introduire sur le seuil du mystère qu’ils ne franchiront qu’à sa mort, par sa résurrection, par le don de l’Esprit !

Le Mystère est bien celui du Père, du Fils, de l’Esprit, Dieu unique, Dieu Saint, Dieu Trinité d’amour, Dieu qui établit sa demeure en chaque être humain !
"Qui me voit, voit le Père !" devient vrai pour nous dans l’Esprit par pur don gratuit de Dieu. Tel est son désir d’amour, tel est le chemin, la vérité, la vie !

Chacun de nous reflète Dieu : Père, Fils et Esprit ! Un reflet à découvrir et à offrir au monde aujourd’hui ! Reflet de vie, reflet de paix, reflet de pardon.

Dieu défiguré, mais Dieu !
A nous couper le souffle,
à nous donner des ailes,
celles de l’espérance et celle de la joie !

A 20h15, Vigiles du cinquième dimanche du temps pascal, prions ensemble avec les psaumes 2, 71, 67.

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales