Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Le bien véritable !

dimanche 18 septembre 2016

Journées du patrimoine et voilà que la liturgie nous parle de bien véritable ! Serons-nous sur la même longueur d’ondes ? A nos oreilles !

"Faites-vous des amis avec l’Argent trompeur, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles."...
"Si vous n’avez pas été dignes de confiance avec l’Argent trompeur, qui vous confiera le bien véritable ?"...
"Vous ne pouvez pas servir à la fois, Dieu et l’Argent.
"

Paroles bien mystérieuses qu’il nous faut creuser. Nous ne pouvons rester là, assis au bord du chemin, sans comprendre ce que Jésus enseigne à ses disciples. C’est à nous qu’il s’adresse aujourd’hui, dans l’aujourd’hui de sa Parole qui est vie, vie pour nous !

Un détail typographique peut mettre en route : la majuscule mise intentionnellement au mot Argent, intention forte puisque la dernière phrase met en parallèle Dieu et l’Argent, l’Argent considéré ainsi à l’égal de Dieu. Voilà une piste à creuser pour saisir ce que Jésus tente d’apprendre aux siens, et à nous.

Quel est donc le bien véritable, l’unique nécessaire comme Jésus le dit à Marthe qui réclame l’aide de sa sœur pour les tâches pratiques d’accueil ? Le bien véritable, l’unique nécessaire n’apparaît-il pas justement dans la relation à Dieu, aux autres et à soi-même ?

L’Argent qui plus est menteur, détourne l’homme de sa vraie route, celle qui le fait advenir à lui-même. Pourquoi ? Justement parce qu’Il est comme un dieu, rendu tel par l’homme. Ce n’est pas l’Argent qui est maître, mais l’homme qui devrait le gérer, s’en servir comme instrument. Or il devient maître, dieu, et commande les agir de l’homme. En cela, il est menteur, il prend la première place, se substitue à Dieu mais par la volonté de l’homme.

Subtile finesse des hommes qui font des dieux ce qui ne sont que des objets à leur service pour dominer les uns sur les autres.

Jésus dénonce ce mal. Il le dénonce pour en libérer l’homme. Il le dénonce pour notre bien. A nous de trouver le bien véritable et de le partager !

Enfants de lumière, nous le sommes,
entendrons-nous la Parole qui libère et
qui nous rend à nous-mêmes ?

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales