Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Le faire périr !

samedi 19 juillet 2014

"Les pharisiens se réunirent contre Jésus pour voir comment le faire périr. Jésus, l’ayant appris, quitta cet endroit ; beaucoup de gens le suivirent, et il les guérit tous.
Mais Jésus leur défendit vivement de le faire connaître.
Ainsi devait s’accomplir la parole prononcée par le prophète Isaïe : « Voici mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé en qui j’ai mis toute ma joie.
"

Contraste saisissant entre la volonté des pharisiens de perdre Jésus, "le faire périr" dit le français et la volonté du Père annoncée par la prophétie d’Isaïe ; "voici mon Bien-aimé qu’il m’a plu de choisir".

Rejet d’un côté jusqu’à la mort,
élection de l’autre, choix par pur amour...


Ce simple rapprochement de mots fait choc, au regard de la vie du monde d’aujourd’hui. Jésus suscite chez les uns le rejet jusqu’au désir de le faire périr, alors que chez les autres, les petits, les malades, les écoutants, l’espérance qui vient du Père : "En son nom les nations mettront leur espérance."

Choc de la violence contre la douceur qui fait jaillir l’étincelle d’espérance,
Choc de la peur de l’autre contre l’accueil du serviteur qui fait jaillir l’étincelle de la guérison,
Choc du complot contre l’envoi qui fait se propager la bonne nouvelle du salut.

Choc de la mort contre la vie qui annonce la Passion et la Résurrection du Fils bien-aimé !

Accueillons, recueillons cette étincelle d’espérance, cette étincelle de guérison, cette étincelle de bonne nouvelle, cette étincelle de vie éternelle pour éclairer notre chemin d’aujourd’hui, pour éclairer les nations qui marchent à l’ombre de la mort !

La lumière luit dans les ténèbres, cette lumière, c’est nous : "Vous êtes la lumière du monde !", si nous la recevons à coeur ouvert de Dieu...

Le monde est en feu,
soyons étincelles d’espérance et de douceur !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales