Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Le royaume, un coup de chance ?

jeudi 28 juillet 2016

"Le Royaume des cieux est encore comparable à un filet qu’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons.
Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien."


Une petite parabole au menu du jour, le filet jeté à la mer, pour faire comprendre ce qu’est le Royaume ! Et Jésus réussit : "Avez-vous compris ? Oui !" Seulement, la conclusion embrouille tout : que vient faire ce scribe devenu disciple du Royaume qui tire son trésor du neuf et du vieux ?

Essayons d’entrer pas à pas dans ce que nous comprenons depuis hier : -le Royaume est un trésor, peut-être même l’unique trésor valable puisqu’il exige qu’on renonce à tout, librement, pour le recevoir...

Avez-vous compris cela ? La réponse est peut-être moins spontanément : OUI !

-Ce trésor n’est pas de l’or rutilant, mais vient de la vie, du neuf et du vieux ensemble, c’est-à-dire de tout ce qui a été construit avant la venue du Fils et de tout ce que le Christ apporte de nouveau.
Avez-vous compris cela ? La réponse est peut-être moins spontanément : OUI !

-Ce nouveau, c’est un filet jeté en pleine mer, qui demande la patience du tri, du discernement. "on rejette ce qui ne vaut rien." Le royaume n’est pas la caverne d’Ali Baba, mais un trésor unique, inestimable, un trésor gardé dans le cœur, un trésor que ni les vers, ni les mites ne peuvent atteindre, un trésor aux cieux, un trésor offert à tous.
Avez-vous compris cela ? La réponse est peut-être moins spontanément : OUI !

Serions-nous moins intelligents de cœur que les disciples ? Non ! Nous recevons ces paraboles illuminées du mystère pascal, notre unique Trésor ! Or c’est bien de lui que parle Jésus, en paraboles, pour préparer ses disciples qui n’ont pas tout compris, il leur faudra la Résurrection, les apparitions durant 40jours et la Pentecôte pour se réveiller sur le seuil du Royaume.

Le trésor, cette plénitude de vie offerte par la Mort et la Résurrection du Fils, s’offre à nous ; plus qu’un filet de pêche jeté en mer, la pêche elle-même, la pêche en plein vent, la pêche "du pécheur que je suis" !

Oui, pour un poisson,
Christ a tout donné, sa vie !
Pour un poisson qui devient son trésor,
ce poisson, c’est toi !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales