Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Levain dans la pâte !

lundi 27 juillet 2015

"Le Royaume des cieux est comparable à du levain qu’une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé."

On ne peut pas accuser Jésus de gigantisme ou de triomphalisme, de folie des grandeurs ou de toute puissance ! A quoi compare-t-il le royaume des cieux ? à une graine de moutarde, à du levain jeté dans la pâte...

Deux réalités bien petites, si petites qu’elles se perdent, qu’elles s’enfouissent dans le monde !
Ne gardons que le levain jeté dans trois grandes mesures de farine pour ce jour ! Or ce levain, c’est une femme qui l’a enfoui, une femme qui travaille le tout, une femme qui veille sur la levée de la pâte. Rien d’extraordinaire, Jésus ne fait que parler de la vie quotidienne , de ce qu’il voit, de ce qu’il reconnaît comme lieu de croissance du royaume, lieu de la présence de Dieu, lieu de la vie qui circule.

Dans notre monde d’aujourd’hui, les pâtes sont à portée de main, achetées toutes faites, pré-roulées, pré-cuites, préparées... comment entendre retrouver la saveur de cette réalité quotidienne : être levain dans la pâte ?

Levain, sel... c’est tout un, c’est donner du goût à la vie, c’est faire advenir la vie, par un enfouissement fécond, où l’on ne se perd pas, mais où l’on devient au coeur du monde, présence de Dieu, goût de Dieu, amour.

Les trois grandes mesures de farine ne doivent pas nous faire peur... L’amour soulève le monde au hauteur du coeur de Dieu, à nous de mettre la main à la pâte  !

Ce petit peu de levain, c’est nous,
Les mesures de farine, c’est le monde
et la parabole reste ouverte sur la femme !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales