Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Maître du sabbat !

samedi 5 septembre 2015

Une question surgit en chemin, Jésus la reçoit au vol, répond au rebond mais sans renvoyer la balle :

« Pourquoi faites-vous ce qui n’est pas permis le jour du sabbat ? » Jésus leur répondit : « N’avez-vous pas lu ce que fit David un jour qu’il eut faim, lui et ses compagnons ? Il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de l’offrande, en mangea, et en donna à ses compagnons, alors que les prêtres seuls ont la permission d’en manger. » Jésus leur disait encore : «  Le Fils de l’homme est maître du sabbat. »

Jésus passe du "permis" le jour de sabbat à l’homme. Ce déplacement est majeur, du sabbat à l’homme en passant par le centre qu’il est lui-même ! De la Loi à l’Esprit en passant par la Passion-Résurrection !

Un raccourci saisissant et pourtant vrai, réel, à vivre...

Le sabbat est temps pour reconnaître Dieu créateur, pour le remettre au centre de sa vie, pour l’honorer et pour accueillir la création comme don à faire fructifier. Le sabbat est don de Dieu à l’homme ! Il est véritablement temps de présence-absence, temps d’absence-présence pour l’Alliance.

Pour le protéger, pour l’encadrer, pour faire entrer l’homme dans cette Alliance, il a bien fallu des lois, des règles, un apprentissage qui ne sont qu’au service de l’Alliance.

Jésus se fait écho de ce paradoxe en le déplaçant, en allant plus loin ; en remontant à la source. Le sabbat ne donne pas Dieu, il y conduit. Sa pratique rigoureuse assure sa bienveillance. Jésus apporte en sa personne, par sa Parole un Autrement :Il est Dieu et se donne.

Ainsi le fossé entre l’homme et Dieu, la créature et le Créateur, le fini et l’Infini, le créé et l’Incréé est infranchissable pour l’homme, Dieu le franchit en Jésus, Fils de Dieu et Fils de Marie. C’est lui qui vient à nous : "Le Fils de l’homme est Maître du Sabbat !"

Ce fossé, il devient Pont ! Le sabbat se transforme intérieurement en temps gratuit pour Dieu, temps de célébration du Créateur, temps de résurrection. Avouons qu’un jour ne suffit pas pour saisir cette réorientation, pour sentir le Présent-Absent, pour découvrir dans notre vie l’Absent-Présent. Alors nous l’ayant découvert, nous aimerons le célébrer et entrer dans l’Alliance !

Oui, nous sommes faits pour la résurrection,
le Christ présent-absent au centre de nos vies,
maîtrisons nos dimanches !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales