Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Marthe, Marthe !

vendredi 29 juillet 2016

Deux évangiles au choix pour cette fête de Marthe et de Lazare : le repas de Béthanie et la rencontre après la mort de Lazare, le frère de Marthe et de Marie.

Luc et Jean, les deux évangélistes connaissent le nom de cette femme, ce qui est assez rare dans les Ecritures qui parlent de femme sans nom, telle la Cananéenne, la femme adultère, la Syro-phénicienne, des femmes qui accompagnent Jésus...

Marthe est inséparable de Marie, soeurs de Lazare : les amis de Jésus.

L’amitié excelle en ces deux événements :
- Marthe accueille Jésus dans sa maison avec inquiétude, voire agitation, mais avec grande attention, "bon souci" aussi !
- Jésus vient rencontrer Marthe et Marie pour les consoler,

Mais l’amitié n’enferme pas les amis, au contraire, elle est comme la coquille de noix qui protège le fruit. Cassée, elle les ouvre à plus qu’eux, et donne le meilleur :
- l’attention à la Parole jusqu’à l’immobilité en présence de l’Un : "Une seule chose suffit, Marie a choisi la meilleure part",
- la révélation inouïe du Mystère de Jésus : "je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt vivra."

Marthe porte trois appels, celui de l’amitié, celui de l’attention à la Parole, celui de la foi en la Résurrection.

Amitié, qui est bon souci de l’autre, avec énergie et vaillance, avec empressement voire débordement, mais efficacité et chaleur !

Attention à la Parole qui n’est ni oisiveté, ni oubli des tâches matérielles, mais qui inscrit la vie quotidienne dans le coeur de Dieu. Elle est cette plongée dans la Présence du Vivant pour puiser la vraie Vie !

Foi en la Résurrection qui n’est ni fuite du monde, ni absence de souffrance et de peine devant la mort, mais chemin d’espérance et traversée de la mort vaincue par le Vivant !

Finalement, Marthe est conduite à connaître Jésus, Ami des hommes, Parole faite chair, Parole éternelle du Père. De l’Incarnation à la Résurrection, elle est tenue au seuil du Mystère entier pour y être introduite avec sa réalité de femme, de sœur, de servante, d’amie.

Elle nous tient avec elle :
Crois-tu cela ?
et c’est à nous de répondre aujourd’hui :
Oui, Seigneur, tu es le Messie !
Cri en Chemin de Croix !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales