Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Miettes ! Petits Chiens !

mercredi 5 août 2020

Des cris dans la nuit du monde... Feux, explosions, pandémie, maladie, faim, tortures, chômage, solitude, cris de mère anonyme :

Une Cananéenne dont on ignore le nom fait irruption dans la vie de Jésus. il s’est retiré mais elle le rejoint et le poursuit de ses cris parce que sa fille est tourmenté par un démon. Elle appelle au secours, les disciples veulent que Jésus la chasse, un dialogue dur est soudain stoppé par une parole sortie de la bouche d’une mère en souffrance. Parole d’amour qui ne peut qu’être entendue.

"Les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres." - "Femme, ta foi est grande, que tout se fasse pour toi comme tu le veux !"

L’anonymat de cette cananéenne en dit long sur les frontières comme sur l’ouverture de la foi !

En fait, la Cananéenne n’aurait-elle pas pour nom "Petit Chien" et comme surnom "Miettes " !

C’est bien ces deux mots, à mettre en majuscules qui lui sont associés dans la mémoire des chrétiens.
Miette brise la frontière des croyants juifs et s’adresse dans sa douleur de mère à Celui dont la renommée a déjà traversé les frontières. Elle joue son va-tout et n’a peur de rien par cette puissance de l’amour d’un cœur de mère déchiré de voir sa fille perdue.

Oui, les Petits Chiens se contentent des Miettes qui tombent de la table de leurs maîtres !

Alors, Miette se contentera de celles qui tombent des mains des disciples de Jésus ! Elle se contentera de ces miettes qui sauveront sa fille ! Elle se contentera de ces miettes à ramasser, à recueillir, à donner en remède, en salut ! Ces miettes suffisent pour la guérison de sa fille. Elle en est sûre.

Car ce dont elle est le plus sûr, c’est qu’il y a des miettes. Femme, elle les ramasse si souvent, chaque jour !

Ces Miettes déchirent le cœur de Jésus. Elles font exploser son admiration, et par là les frontières de la foi. Une parole jaillit, étonnante, forte, lumineuse : "Ta foi est grande !"

Une Cananéenne à la foi grande fait ainsi brèche dans la mission du Fils, comme la Samaritaine, comme la pauvre veuve, comme Marie à Béthanie.
Ces femmes font irruption et suscitent la vie par la vie qu’elles portent dans des vases bien vulnérables, fragiles, si cabossés.

Jésus les rencontre et laisse sa vie échapper, pour devenir Miettes, Gouttes d’eau, Larmes, Piécettes : Vie Nouvelle ! La mission des femmes de toujours : arracher la vie à la mort.

Des Miettes pour les Petits Chiens ?
Aujourd’hui, Le Pain de Vie pour les fils, les filles de Dieu !
Allons à la rencontre de la Vie !

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales