Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : N’ayez pas peur !

dimanche 21 février 2016

De la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! » Entendant cela, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d’une grande frayeur. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : " Relevez-vous et n’ayez pas peur !" Levant les yeux, ils ne virent plus que lui, Jésus seul.

Pourquoi une telle frayeur ? Pourquoi cette parole de Jésus ?
"Relevez-vous, n’ayez pas peur ?"

Les trois disciples sont seuls avec Jésus quand soudain, tout les bouleverse : le ciel s’ouvre en quelque sorte, un rai lumineux fait entrer les trois dans une vision de paix : Moïse, Elie parlent avec Jésus, une voix révèle le Fils.
Scène éblouissante d’inouï, de l’Inouï de Dieu qui effraie ces hommes de foi en transformation et qui les projettent à face contre terre !

Un grand fossé se creuse entre la grande frayeur et la lumière éclatante, la parole lumineuse, la présence réconfortante de Moïse et d’Elie.
Abîme entre la sainteté de Dieu comme touché de l’oreille du cœur et l’abîme de la misère humaine si prégnante et reconnue !
Abîme qui renverse, retourne, fait tomber face contre terre !
Abîme de grandeur contre abîme des profondeurs, abîme de bonté contre abîme de péché,
Abîme de la mort que seul le Ressuscité peut transfigurer, assumer, vaincre en le traversant jusqu’à la lie, lui-même rassuré par Moïse et Elie !

"Relevez-vous, n’ayez pas peur ! "

La Résurrection va déchirer le voile de frayeur pour donner à vivre de Dieu sans peur. Il faut passer par la mort.

Tomber la face contre terre pour adorer le Seigneur présent même dans son absence, Moïse et Elie, Pierre, Jean et Jacques nous accompagnent.

Oui, levons-nous à sa voix !
Nous sommes déjà transfigurés,
tenons fermes l’écoute, _ le chemin sera son chemin, lui notre Compagnon
Vivons transfigurés, visons les Majuscules !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales