Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Oser se retirer...

lundi 7 janvier 2013

" Quand Jésus apprit l’arrestation de Jean-Baptiste, il se retira en galilée."

Echo de ce besoin de silence, de retrait, de distance que nous comprenons aisément quand la vie nous interroge, nous blesse. Et qui est épargné ?

La souffrance, le malheur, le scandale de la mort, l’injustice, la peur provoquent un avant et un après, difficilement trauduisible en mots. Chacun se sent alors plus seul, plus isolé, plus étranger... car une fracture a surgi.

Oui, la vie se poursuit, autrement, comme déchirée par un mystère plutôt que fracturée...
La foi transfigure cette fracture en déchirure pour y laisser jaillir dans la nuit la vie autre, mais bien profonde, bien réelle, bien féconde.

La foi transfigure car illumine de la lumière du Christ surgi de la mort la fracture ! La foi transfigure car quelqu’un se penche sur la fracture, la fait sienne et y sème l’espérance, la compassion, la vie éternelle...

Chemin des plus intimes, chemin de grande solitude, mais accompagnée par l’Esprit, à distance, mais en présence d’amis !

Ainsi, savoir nous retirer pour mieux nous rendre présents, donne élan au quotidien, fait repartir autrement, mais en vivants !

A lire la suite de l’Evangile, nous découvrons que Jésus est fort sollicité de tous côtés et qu’il tire ce qu’il donne de ce lieu de solitude, de coeur à coeur, de vie qui sourd !

L’Esprit nous murmure ce lieu de retrait existentiel,
personnel,
écoutons ce murmure intérieur,
et allons par cet autre chemin de vie !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales