Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Permis ?

vendredi 3 novembre 2017

Les docteurs de la Loi, les pharisiens lui ont tendu des pièges pour le condamner. Cette fois, la réalité de ce que Jésus voit, rencontre le pousse à la contre-attaque :

"Est-il permis ou défendu de faire une guérison, le jour du sabbat ?" demande-t-il à la vue d’un homme atteint d’hydropisie.

Grande question déjà rencontrée que celle du sabbat : ce jour de Dieu, ce jour pour Dieu aux nombreux interdits pour respecter, honorer, célébrer Dieu.

Jésus, Fils de Dieu ne vient pas ôter un seul iota de la Loi, a-t-il déjà enseigné, mais, la vie des fils de Dieu, la vie de chaque créature de Dieu fait voler en éclat l’interdit : "si l’un de vous a un fils ou un bœuf qui tombe dans un puits ne va-t-il pas l’en retirer, même le jour du sabbat ?"

Déplacement qui provoque le silence des auditeurs, plus personne ne sait, car tous ont un fils, à l’évidence, sans doute un bœuf, et chacun, à part soi, doit bien se voir courir le sauver ! Le cœur va plus vite que les jambes quand il n’est pas esclave, enchaîné, figé par ce qui peut rassurer, ce "permis - défendu" comme par ce qui peut être source de toute puissance, détenir la Loi.

Jésus enseigne, voit et guérit car il aime. Son message chamboule tout : le sabbat est fait pour l’homme et non l’homme pour le sabbat. L’amour du prochain en actes respecte, honore, célèbre Dieu, 24/24, 7j/7 !

Permis ou défendu ?
Changeons de paire de lunettes,
Aimé et sauvé : courons à perdre haleine,
le Souffle sera donné sans compter !
"L’amour de Dieu a été répandu dans nos coeurs par l’Esprit saint qui nous a été donné."

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales