Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Peu d’élus ?

dimanche 15 octobre 2017

La page d’Évangile de ce dimanche est terrible : pleine de refus, de violence, d’incompréhension alors que la noce annonçait la joie. Une question pétrifie un invité et nous laisse sans voix tellement la noce tourne mal :
’Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ? ’

Il est alors jeté dehors et condamné. Quel vêtement de noces aurait-il dû porter ?

Invité de dernière minute, invité ramassé aux carrefours des routes, invité cache-misère puisque les invités de la noce n’avaient pas répondu, le voilà jugé sévèrement alors qu’il est venu ! Invité, lui il est entré, mais il lui manque le vêtement de noces !

Quel est-il donc ce vêtement que l’on peut revêtir ainsi à la va-vite, dans l’urgence, dans l’inattendu, assez beau pour être reconnu comme " le vêtement de noces " ?

Inutile de retourner sa garde-robe, de s’empresser aux emplettes, de fouiller les soldes, le vêtement de noces est forcément à portée de mains, à portée de cœur, et plus surprenant, à portée de tous, bons comme mauvais !

Alors, si ce ne peut-être ni le vêtement du baptême, ni celui de l’amour, ni celui de la Parole, ni celui des sacrements, ni celui de l’amitié, c’est peut-être bien le vêtement de la présence à l’instant présent ! Le vêtement de la joie d’être invité !
Car oui, ce vêtement-là ne trompe pas, il illumine le cœur et le regard. Celui-là transfigure, revêt de la couleur de la Noce, sourit à la vie !

Le vêtement de celui qui se laisse saisir, inviter pour la joie des Noces n’a pas de prix, n’a pas de beauté, n’a d’autre clarté que celle du Ressuscité qui pose son regard sur lui !

Peu d’élus ? Levons les yeux vers le Vivant,
son regard revêt du vêtement de noces,
le vêtement de sa Présence accueillie.
N’est-il pas ce vêtement des noces pour tous ?

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales