Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Plus de joie !

jeudi 5 novembre 2020

Pas question de calcul juste, mais de joie imprenable, aujourd’hui, en route pour une recherche active de ce que nous avons perdu...

"Il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

La parabole du jour, à double face, l’une masculine, l’autre féminine, ne peut nous laisser insensibles d’autant qu’elle suppose un comparatif bien étranger à l’Évangile. Un plus ?

Jésus s’adresse à ceux qui le contestent et le provoquent : un a une brebis sur 100 qui s’égare, que fait-il ? Pour sûr, il laisse tout le troupeau, soit les 99 autres brebis et part à la recherche de La brebis perdue. La suite nous est tellement connue que nous en oublions la force !

Il la retrouve, il la prend sur ses épaules et la ramène au troupeau, alors sa joie éclate et il invite tous ses amis, ses voisins pour une belle fête. Voilà l’égarée sur les épaules, perchée, bien en vue, prise en charge, choyée... la perdue devient la préférée car la retrouvée !

Première conclusion : "C’est ainsi qu’il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit plus que pour les quatre-vingt dix neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion." Comment entendons-nous déjà ces paroles audacieuses, risquées et même scandaleuses ?

Mais la parabole ne s’arrête pas là : Jésus se tourne vers le dedans, à l’intérieur de la maison, lieu des femmes. Là aussi, on peut se perdre !
La scène est bien vue : une femme cherche partout un petit quelque chose, jusque dans son sac à main, sans doute ! Et voilà qu’elle aussi se réjouit et invite ses amies et ses voisines.

Jésus raccourcit la conclusion, comme pour aller au plus vite, à l’essentiel, alors le comparatif disparaît : "Il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

Un seul ! Serions-nous celui-là ?
Oui, Oui, Oui, chacun de nous est cet unique !
Aujourd’hui laissons-nous chercher comme cet unique,
là où nous sommes :
sans doute, un peu éloignés du cœur de Dieu,
dans le désir d’être trouvé.
Inventons une fête confinée et ouverte !

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales